Tableau de bord

Le mythe du grand amour expliqué par un psychologue

Le psychologue Jean Garneau explique les illusions sur lesquelles se fondent notre croyance dans l’amour absolu et les bases nécessaires sur lesquelles construire un amour véritable.

L’amour est une des choses qui donne le plus de sens à nos vies. Cependant, de nombreuses idées fausses existent sur l’amour. Il est important de les déconstruire car c’est sur elles que se fondent nos normes et nos façons de penser, et elles nous empêchent de vivre des relations harmonieuses. Tout d’abord, l’auteur explique les causes de l’existence du mythe du grand amour. Puis, il développe les valeurs sur lesquelles doit se construire un amour sain et adulte. Dans une 3ème partie, il revient sur les impasses du grand amour, et enfin, il termine en affirmant qu’il est possible de sortir du conditionnement du grand amour.

1- Le mythe du grand amour

La quête du grand amour se fonde sur la recherche d’absolu. C’est la croyance qu’il existe une personne idéale, parfaite, capable de nous combler vraiment, durant notre vie entière. Pour un homme, cette femme idéale correspond à l’image parfaite que l’homme a de sa mère lorsqu’il est petit. L’homme recherche « une femme qui soit aussi indiscutablement absolue à ses yeux que le tout premier amour de sa vie. », une femme en mesure de deviner et de combler tous ses besoins.

2- Amour vs adoration

Dans cette partie, le psychologue explique en quoi « l’amour réel se distingue de cette vision magique de l’amour-adoration ». « Un des ingrédients les plus importants de l’amour est l’estime réelle de l’autre personne. » Contrairement à l’amour absolu dans lequel on admire aveuglément quelqu’un, l’amour réel doit se fonder sur une appréciation réaliste de l’autre personne et sur la concordance de valeurs partagées par les partenaires. « Lorsqu’on aime une personne, c’est pour les satisfactions réelles qu’elle nous permet d’obtenir. » Dans l’amour absolu, on en arrive rapidement à vivre dans l’attente que l’autre change pour qu’il devienne en mesure de combler nos besoins. En effet, dans le grand amour, on vit un désir de fusion, le désir d’une compréhension mutuelle parfaite. Or, en réalité, « chaque personne est différente et ses besoins varient continuellement. » L’amour véritable doit donc se fonder sur cette rencontre entre deux êtres distincts, autonomes, capables de vivre avant tout pour eux-mêmes.

3- Les impasses du grand amour

« Tout le problème découle du fait que, dans le contexte d’une relation entre adultes, on tente de vivre des expériences appartenant à une relation parent-enfant. Parmi, ces « aspirations nostalgiques », on trouve : 1) l’admiration infantile, 2) les attentes magiques, 3) la fusion illusoire.
« C’est avec des yeux d’enfant qu’on voit l’autre lorsqu’on le considère avec une admiration absolue. » « Pour l’être aimé, c’est une condamnation à l’incompétence et pour celui qui aime, c’est la recherche d’un émerveillement disparu depuis le début de son adolescence. »
Les attentes infantiles se fondent sur le désir illusoire que quelqu’un comble parfaitement nos besoins en les connaissant mieux que nous. En réalité, nous sommes seuls capables d’identifier nos besoins et de décider de ce qui nous rendra heureux. La fusion illusoire correspond à l’espoir vain et irréaliste de revivre la fusion initiale avec la mère. Pour l’auteur, cette illusion est liée au déni des « défis inhérents à la vie humaine », notamment celui de supporter notre solitude fondamentale.

4- Les vrais fruits du grand amour

Les conséquences de l’échec d’une relation basée sur l’illusion du grand amour peuvent être très douloureuses. On a le sentiment de ne pas être à la hauteur et de ne pas avoir de valeur, car on a échoué à se faire aimer de façon absolue et on a échoué à combler l’autre. On doit également retourner à notre solitude fondamentale et à notre responsabilité existentielle. Cependant, une « renaissance est possible ». Il est notre devoir de prendre conscience de la futilité de cette illusion. Il s’agit ensuite de développer des relations dans lesquelles l’autre existe vraiment, à une échelle humaine et égalitaire, et non fantasmée, chacun ne perdant pas la responsabilité de sa propre vie.

Page web : http://www.redpsy.com/infopsy/grandamour.html


Mots clés
modèle amoureuxpsychologie
Article web (référence)
Type: psychologie
Communs
Public: adulte
Langues: français

Date de création: 01/03/2018

Infos site
La gestion de ce site est effectuée bénévolement. Vous pouvez participez en donnant du temps ou nous faisant bénéficier de vos compétences