Tableau de bord

Est-ce du « sex-friends » ?

Si les « sex-friends » consentent à la situation, cela est effectivement une forme d’amours pluriels. Mais ce n’est pas la seule qui existe. Les amours pluriels n’excluent pas le romantisme, l’engagement, la projection dans l’avenir, la cohabitation, la passion, le fait d’avoir des enfant, voire même la fusion…

D’ailleurs, cela n’exclut pas non plus le mariage ! Il peut en effet être vu comme un contrat social (fiscalité, solidarité mutuelle, assurance de justice avec les prestations compensatoires, succession, enfants, etc.) ou comme une bonne occasion de fête ou comme une expérience romantique… La seule contradiction apparaît alors lorsque le maire parle de fidélité (art. 212), car dans son sens usuel, fidèle veut dire exclusif…